En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Biographie de Jean Rostand

Biographie de Jean Rostand

Par admin jrostand, publié le lundi 15 avril 2013 21:01 - Mis à jour le lundi 15 avril 2013 21:20

Fils du dramaturge Edmond Rostand et de la poétesse Rosemonde Gérard, Jean Rostand passe son enfance à la villa Arnaga, à Cambo-les-Bains (Pays basque).

Il découvre à l’âge de dix ans les Souvenirs entomologiques de Jean-Henri Fabre. Licencié ès-sciences de la Faculté de Paris, Jean Rostand s’installe à Ville-d’Avray en 1922, après la mort de son père (1918).


Après avoir participé à la création de la section de biologie au Palais de la Découverte, en 1936, il fonde à Ville-d’Avray son propre laboratoire indépendant et se tient à l’écart des structures universitaires qu’il juge trop contraignantes. Très intéressé par les origines de la vie, il étudie la biologie des batraciens (grenouilles, crapauds), la parthénogenèse, l’action du froid sur les œufs, et promeut de multiples recherches sur l’hérédité. Jean Rostand commence par publier quelques essais philosophiques, puis partage son temps entre son métier de chercheur et une très abondante production scientifique et littéraire. Avec conviction et enthousiasme, il s’efforce de vulgariser la biologie auprès d’un large public (il reçoit en 1959 le prix Kalinga de vulgarisation scientifique) et d’alerter l’opinion sur la gravité des problèmes humains qu’elle pose. Considérant la biologie comme devant être porteuse d’une morale, il met en garde contre les dangers qui menacent les hommes lorsqu’ils jouent aux apprentis sorciers, comme les tenants de l’eugénisme.

Homme de science, biologiste, pamphlétaire, moraliste, Jean Rostand est aussi pacifiste. Il milite contre l’armement atomique. Il est un athée convaincu, libre penseur, président d’honneur de la Libre-pensée. Loin cependant d’être sectaire, il montre une grande ouverture d’esprit et beaucoup d’honnêteté intellectuelle. Lors du procès de Bobigny autour de l’avortement, en 1972, il témoigne en faveur de la défense.

L’une de ses citations qui restera à travers des temps : « La science a fait de nous des dieux, avant même que nous méritions d’être des hommes. » Jean Rostand entre à l’Académie française en 1959 et continue ses campagnes d’information lors de conférences, à la radio ou à la télévision.

Des écoles primaires ou collèges portent aujourd’hui son nom : Ville-d’Avray, Romans-sur-Isère, Auriol (13), Lyon, Balma (31), Nîmes (30), Montpon-Ménestérol (24), Quétigny (21), Martre de Veyre (63) , Craponne (69), Trélazé (49), La Ferté-Bernard (72), Connerré (72) ; ainsi que plusieurs lycées situé à Chantilly (60), à Caen (14), à Mantes la jolie (78) , à Strasbourg (67) et enfin à Château-Gontier (53).

 

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe